Menu déroulant horizontal à plusieurs niveaux en DHTML
Le Tarn


Le Tarn


Les gorges du Tarn Le Tarn est un département du confin du Massif central et du Bassin aquitain ; il s'étend sur 5758 km², divisé en 43 cantons et 324 communes, est habité par 340 000 personnes est à pour chef-lieu la ville d'Albi.
Ce département tire son nom de la principale rivière qui le traverse, de l'est vers l'ouest : le Tarn. Cette rivière, affluent de la Garonne (rive droite) long de 375 kilomètres (dont 109 dans le département), née au sud du mont Lozère (1550 m) à côté de Pont-deMontvert, s'encaisse entre le Causse de Sauveterre et le Causse de Méjean, en formant les pittoresques gorges du Tarn (entre Sainte-Enimie et Peyreleau). Le Tarn arrose ensuite Millau, Albi, Montauban et Moissac, recevant successivement la Dourbie (rive gauche), l'Agout (rive gauche) et l'Aveyron (rive droite). Le Tarn alimente plusieurs centrales hydroélectriques sur son cours supérieur.





Situation





Relief


La partie orientale du département appartient au Massif central avec du nord au sud, les terres acides du Ségala, le Sidobre, les Monts de Lacaune, les Monts de l'Espinousse et enfin la Montagne Noire qui est la limite Sud du département et dont la moitié occidentale appartient au bassin d'Aquitaine.
Dans la partie occidentale, bien qu'étant d'altitude plus modérée, on trouve des zones vallonnées, entre les différentes vallées (Agout, Sor, Dadou, Tarn).


Carte du Tarn (les zones foncées sont d'altitudes plus élevées)





Agriculture

Entre le Viaur et le Tarn, le Ségala (du latin Segale, -is : seigle), voué autrefois à la culture du seigle et au sarrasin - en effet, ces sol acides ne portaient que cela - , transformé ensuite par le chaulage, se consacre aujourd'hui, en dehors de l'élevage bovin, à la culture du blé en assolement avec les pommes de terre et les plantes fourragères.
Au Sud, sur les hauts plateaux de Lacaune et du Sidobre, découpés par les vallées de la Vèdre et de l'Agout, se situent les domaines de l'élevage des brebis.
Le Lauragais qui commence au sud de l'Agout, à l'économie rurale autrefois attardée, s'est transformé par la constitution de grandes exploitations; la culture du blé y tient une place croissante, reléguant au second plan celles de la vigne et du maïs.
Au Nord., l'Albigeois est aussi une terre céréalière, où se maintient l'élevage des brebis, dont les fromages sont affinés à Roquefort. La large vallée du Tarn possède de belles cultures maraîchères et, dans la région de Gaillac, un riche vignoble.





Industrie

L'industrie joue un rôle important dans le département. Autour de Carmaux a été exploité un bassin houiller qui a alimenté des aciéries, des verreries, des usines chimiques, à Carmaux même et à Albi. L'industrie de la laine, née de l'élevage ovin, est l'activité maîtresse de la partie méridionale. Elle anime Mazamet (délainage) et Castres (filatures et tissages). Enfin, Graulhet est un centre de la mégisserie.



Cabrol Fabien - Crozes - 81580 CAMBOUNET SUR SOR - FRANCE
Fcabrol81@aol.com
Date de la dernière modification : 25 avril 2007
Copyright CABROL Fabien 1996-2007