Menu déroulant horizontal à plusieurs niveaux en DHTML
Albi


Albi


J'ai agrémenté cette page de quelques photos prises par moi même, lors d'une visite de la ville, en juin 2001.

Vue aérienne sur la basilique Sainte Cécile et sur les ponts sur le Tarn Albi, la préfecture du Tarn est située sur un plateau qu'encadrent des ravins escarpés, ceux-ci facilitèrent la défense de la ville depuis le V siècle avant JC, date de la première installation durable (des Celtes).
L'implantation de la cité a aussi été favorisée par la proximité d'une rivière navigable, en étant dans une zone de contact entre régions économiquement complémentaires et au carrefour de routes menant en Aquitaine, au Massif Central et à la Méditerranée.

Le vieil Albi, au bord du Tarn Au Moyen-Age, la ville était d'abord un simple oppidum fortifié (VIIe siècle), puis apparut un premier faubourg (Xe siècle) et enfin l'agglomération se dédoubla suite à la construction du pont en 1040. Albi attire surtout l'attention au XIIIe siècle en donnant son nom à la croisade, mais la brève période de contestation de la religion à Albi était fini depuis longtemps. La paix assurée, le commerce de draperies, de blé et déjà de pastel s'installa mais de 1360 à 1450 la guerre, les disettes et les épidémies frappèrent la ville.
L'âge d'or de la ville eu lieu de la Renaissance à la Révolution grâce à un commerce international et en particulier du safran et surtout du pastel. Mais au XVIIe, cet élan se trouva ralenti.
Après la Révolution, la ville devient, en 1797, le chef-lieu de département. Ce n'est qu'après 1890 que l'on peut parler de centre industriel avec : fabrication de chaux et de ciment, mines de Cagnac, métallurgie, puis la verrerie ouvrière (1906) et après la guerre, textiles artificiels. Ainsi la population d'Albi dépasse celle de Castres en 1921.
Aujourd'hui, l'économie albigeoise dépend du tertiaire, les mines et les aciéries, ayant fermées, le textiles étant en difficultés.

Dans le vieil Albi, vous remarquerez : Collégiale Saint Salvy Cloître Saint Salvy

  • La maison Enjalbert (rue Timbal) avec sa façade à colombage et remplissage de briques;
  • L'hôtel de Reynès (rue Timbal), splendide demeure construite vers 1530. Elle constitue le plus bel exemple de l'architecture Albigeoise de la Renaissance.
  • La collégiale Saint Salvy (rue Mariès) qui est édifice disparate mélangeant roman, gothique et classique en effet certaines parties ont été construites en 1080 alors que les plus récentes l'ont été au XVIIIe. A l'intérieur, vous admirerez une statue de Saint Slavy (XIVe) et une piété (XVe) ainsi qu'un Christ et six prophètes polychromes.
  • L'hôtel de Gorsse (place Henri de Gorsse)
  • L'hôtel de Ginolhac (rue Toulouse-Lautrec)
  • L'hôtel du Bosc (rue Toulouse-Lautrec)
  • Le palais de la Berbie, construit au XIIIe siècle, il fut le palais épiscopal jusqu'en 1905 et depuis 1922 il abrite le musée Toulouse-Lautrec. Le palais de la Berbie Dans ce musée, vous trouverez :
    • Un galerie d'archéologie préhistorique et gallo-romaine
    • Deux toiles du lorrain Georges de la Tour
    • Une galerie d'art moderne
    • La plus importante collection d'oeuvre d'Henri de Toulouse-Lautrec
    Le chlocher de la Cathédrale Forteresse
  • La cathédrale Sainte Cécile, construite durant les XIIIe et XIVe siècle, sa décoration ne fut réalisée qu'à la fin du XVe. Cet édifice gothique se caractérise par sa simplicité : une seule nef, pas de bas côté et donc d'arc boutants seulement 28 contreforts; elle est construite toute en briques. Elle a un aspect militaire avec des murs de 6 mètres à la base, de petites fenêtres haut placées et une surface lisse, une seule porte haute et fortifiée.
    Les voûtes sont couvertes de peinture Italiennes. Dans le choeur, remarquablement conservé, on trouve plus de 200 statues!

Aux environs d'Albi, vous pourrez visiter Lescure qui fut une forteresse cathare et dont il ne reste de l'enceinte qu'une porte fortifiée en briques. Son église saint Michel est le plus beau vestige d'art roman du département.



Cabrol Fabien - Crozes - 81580 CAMBOUNET SUR SOR - FRANCE
Fcabrol81@aol.com
Date de la dernière modification : 25 avril 2007
Copyright CABROL Fabien 1996-2007