Menu déroulant horizontal à plusieurs niveaux en DHTML
Toitures


Toitures


Les pigeonniers se distinguent essentiellement des autres constructions par leur toiture qui caractérise leur style et leur type. Voici certains termes techniques s'appliquent aux toitures :
  • Bâtière : toit formé de deux pans carrés ou rectangulaires
  • A quatre pans : toit formé de quatre pans triangulaires
  • A un pan : toit formé d'un seul plan incliné
  • A deux croupes : toit formé de deux pans triangulaires et de deux pans en trapèze (sur bâtiment rectangulaire)
  • Murs gouttereaux : murs supportant les gouttières
  • Mur pignon : les deux terminés en triangle dans les bâtières, perpendiculaires aux précédents
  • Tuile plate : tuile le plus souvent réservé aux constructions de style. Elle est munie d'un ergot à reposer sur une latte et, un peu plus bas, d'un trou pour le passage d'une pointe de fixation. Leur recouvrement mutuel est important.
En dehors du type toulousain, la plupart sont de type pyramidal ou conique avec des degrés de pente qui s'échelonne, selon les styles de 10° à 70° pour s'harmoniser avec les autres dimensions du pigeonnier. Ainsi, certains toits sont presque invisibles et d'autres font la moitié de la hauteur totale ! Dans certains cas, les arrêtes du toit peuvent être "brisées", dans un but esthétique et d'allègement de la charpente. Dans certains types, le haut de la pyramide est tronquée pour l'emplacement d'un clocheton élancé ou d'un lanternon à toit massif ou plat. Dans ce cas, la pente du toit principal ne dépasse guère 25° de façon à ce que les pigeons qui sortent par le clocheton puissent se poser.


Cabrol Fabien - Crozes - 81580 CAMBOUNET SUR SOR - FRANCE
Fcabrol81@aol.com
Date de la dernière modification : 25 avril 2007
Copyright CABROL Fabien 1996-2007