Menu déroulant horizontal à plusieurs niveaux en DHTML
Agriculture - Elevage - Alimentation


L'alimentation





La nourriture du troupeau est essentiellement constituée de produits de l'exploitation. La ration alimentaire doit couvrir les besoins d'entretien de l'animal (nécessaires quoi qu'il fasse, pour le renouvellement de ses tissus) et ses besoins de production (dans le cas des vaches, ces derniers sont proportionnels à la quantité de lait produit).

Pour quantifier les besoins et apports, on a défini des unités qui comptabilisent l'énergie et les protéines.
Le premier critère est quantitatif, puisque l'animal peut brûler n'importe quel élément (glucide, lipide ou protide) comme source d'énergie.
Le second et qualitatif, car l'aniaml ne peut pas synthétiser tous les acides aminés (constituants de base des protéines), au contraire des plantes qui les fabriquent à partir des nitrates. Il faut donc lui apporter suffisament de protéines.

Dans une ration alimentaire de vache laitière, on trouve, par ordre d'importance (les fourrages sont en vert, les concentrés en jaune):
  • Ensilage de maïs : il assure la majeure partie de la ration, et permet par la présence de fibre la rumination de la vache. Il est riche en énergie.
    Sa fabrication en image
  • Blé : les graines de cette céréales sont riches en amidon qui apporte beaucoup d'énergie. Il est issu des récoltes de l'exploitation. Il est broyé en farine de mouture grossière avant d'être distribué.
  • Foin de luzerne : riche en fibre il stimule la rumination. Comme toutes les légumineuses, il est bien pourvu en azote (protéines).
  • Tourteau de soja : avec les minéraux, c'est le seul aliment acheté. C'est un co-produit de la fabrication de l'huile de soja (voir oléoprotéagineux)
  • Paille : ce sont les tiges des céréales qui sont moissonnées. Elle ne contient que des fibres, qui vont stimuler la rumination.
  • Lupin blanc : cette graine, comme le blé est broyé avant d'être distribuée. Elle est très riche en azote, ce qui permet de diminué la quantité de soja acheté à l'extérieur.
  • Minéraux : ils sont donnés en petite quantité pour compléter l'apport en minéraux des autres ingrédients, afin que tous les besoins soient couverts.
Tous ces ingrédients sont mélangés et et disbribués grâce à une remorque mélangeuse. Elle ressemble à un grand bol, avec une grande vis sans fin verticale qui en tournant brasse le contenu.
Des génisses essayant le nouveau cornadis Les génisses s'amusent dans le pré Les vaches dans le pré avec au loin la Montagne Noire La première mélangeuse lors de son déchargement

Sommaire agriculture

| Bienvenue | Cambounet | Les pigeonniers | Le Tarn | Agriculture | Aquarioplhilie | Ecrire

Cabrol Fabien - Crozes - 81580 CAMBOUNET SUR SOR - FRANCE
Fcabrol81@aol.com
Date de la dernière modification : 31 décembre 2002
Copyright CABROL Fabien 1996-2003

| Bienvenue | Cambounet | Les pigeonniers | Le Tarn | Agriculture | Aquariophilie | Ecrire

Cabrol Fabien - Crozes - 81580 CAMBOUNET SUR SOR - FRANCE
Fcabrol81@aol.com
Date de la dernière modification : 25 avril 2007
Copyright CABROL Fabien 1996-2007