Pays de montagnes





Sidobre

Le roc de l'oie Au nord-est de Castres, au pied des monts de Lacaune, coincé entre la vallée du Lézert et les gorges de l'Agout, vers 600 mètre d'altitude, s'étend le plateau sidobrien. Le plateau étant inculte, les quelques villages se trouvant à la lisière de ce plateau ne vécurent que de la pierre. En effet, sur ce plateau, affleure le granite bleu. C'est pourquoi, au milieu des landes, prairies humides et bois émergent d'énormes blocs de cette roche. Ces énormes blocs aux formes fantastiques, ces chaos colossaux, véritables rivières de rochers, et plus encore des rocs tremblants ont pour origine une masse de magma, montée vers la surface de l'écorce terrestre lorsque se mit en place, il y a 300 millions d'années le Massif Central. Refroidie à l'abri de l'air, elle se cristallisa en granit.
Massive en profondeur, la roche présente des fissures superficielles, à partir desquelles, la roche se désagrège et s'altère pour former du sable qui en partant laisse apparaître les noyaux plus résistants, les boules.
Voici quelques-uns de ces rochers célèbres et autres sites:





Les monts de Lacaune

Dans ce recoin du Tarn, enfoncé entre l'Hérault au sud et l'Aveyron au nord, le Montgrand, le pic de Montalet, le roc de Montalet culminent à plus de 1200 mètres, mais les sommets n'émergent que peu du paysage tant l'altitude du plateau lui-même est élevée. Dans cet espace dépeuplé, vous pourrez visiter de nombreux château, musées, villages historiques et autres mégalithes...